Home » Lire la Bible au Moyen-Age : Essais dherméneutique médiévale by Gilbert Dahan
Lire la Bible au Moyen-Age : Essais dherméneutique médiévale Gilbert Dahan

Lire la Bible au Moyen-Age : Essais dherméneutique médiévale

Gilbert Dahan

Published January 1st 2009
ISBN :
Kindle Edition
448 pages
Enter the sum

 About the Book 

On ne sera pas étonné que le travail des commentateurs médiévaux s’ancre à deux points fondamentaux : l’analyse du langage de l’Ecriture, la possibilité de faire éclater ce langage pour aller au-delà de ce que sont en mesure d’exprimer les mots.MoreOn ne sera pas étonné que le travail des commentateurs médiévaux s’ancre à deux points fondamentaux : l’analyse du langage de l’Ecriture, la possibilité de faire éclater ce langage pour aller au-delà de ce que sont en mesure d’exprimer les mots. Faisceau de techniques consistant à décoder l’Ecriture, traitant de la compréhension et de l’interprétation humaine de textes réputés d’inspiration divine, l’exégèse enrichit le texte biblique d’une signification déclinée en différents sens. Ainsi la réflexion herméneutique porte avant tout sur l’analyse du langage de la Bible. Se pose la question de savoir si l’herméneutique est alors réduite à des fins d’allégorèse ou si elle fait l’objet, aux XIIe et, plus encore, XIIIe siècles, d’une réflexion proprement épistémologique tout en démarquant son champ d’application au seul corpus biblique.Force est de constater que l’intense pratique exégétique des XIIe et XIIIe siècles s’est accompagnée d’une réflexion non moins consistante. Au départ de ce constat, Gilbert Dahan examine comment une exégèse confessante, de type traditionnel, dans laquelle inspiration et expérience jouent un rôle prépondérant, en vient à être formalisée. Dossiers à l’appui, il établit quels moyens elle déploie pour fondre en un système cohérent les contradictions qui la constituent, acquérir les caractères de ce que l’on appellerait volontiers une exégèse scientifique et enclencher le processus d’une méthode herméneutique.En d’autres termes, le présent recueil, et l’intérêt même du choix des travaux réunis, permet de poser que l’intention herméneutique est bien applicable au Moyen Age et ne peut être tenue pour un effet, qu’il faudrait admettre anachronique, de la recherche contemporaine.